KMKG

 

Carmentis

Résultat

  • CollectionCollection instruments de musique
  • Numéro d'inventaire3939
  • Nom de l'objetGong
  • CultureIatmul
  • GéographieLieu de production: Papouasie-Nouvelle-Guinée (Océanie > Mélanésie)
  • Datationavant 1963
  • MatièreMétal
    Bois (Végétal)
  • DimensionsHauteur: 83 cm, Largeur: 57 cm, Profondeur: 10,8 cm
  • DépôtMusée des Instruments de Musique / Muziekinstrumentenmuseum
  • PropriétaireMusées Royaux d'Art et d'Histoire / Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis
  • Commande de photos
Description



JORI2012: Cette plaque de bois ovale représente une tortue. La tête et les yeux sont figurés par l'anneau que l'on peut voir du côté gauche de l'image, la queue se situe à l'opposé. Sur tout le pourtour de l'instrument sont sculptés, sur son épaisseur, des motifs ressemblant à les coquillages cauris. Sa surface inférieure est relativement creuse. Deux petits morceaux de chaines sont accrochés de part et d'autre de l'instrument.
Ce tambour correspond à ce que l'on appelle en anglais "mud beater", "tambour de terre", utilisé par le peuple Iatmul. Dans leur langue, on l'appelle Kamikaula. Un trou d'une profondeur et d'un diamètre d'à peu près un mètre est creusé dans le sol. Dans certains villages, il est rempli d'eau, dans d'autres pas. Le Kamikaula est jeté dans la fosse et, en tombant, produit un bruit sourd. Ces instruments corresondent par leur fonction aux tambours à eau et sont ainsi, de la même manière, joués par paires. Un deuxième trou est donc creusé à deux mètres du premier. Des cordes sont fixées à des trouys réalisés dans l'épaisseur, de chaque côté de l'instrument. Un homme tient chaque corde. Il faut deux hommes par tambour. Ces cordes servent à remonter le tambour une fois dans le trou. Sur notre instrument, les deux petits trous dans lesquels les cordes sont attachées sont remplacés par les maillons en métal. Ces instruments sont utilisés au cours de cérémonies durant lesquelles les jeunes doivent percer le secret de cet instrument.