KMKG

 

Carmentis

Résultat

Cercueil intérieur de la dame Ta-ouseret-em-per-nesou
  • CollectionCollection Égypte
  • Numéro d'inventaireE.05883
  • Nom de l'objetCercueil
  • TitreCercueil intérieur de la dame Ta-ouseret-em-per-nesou
  • CultureÉgyptienne
  • GéographieLieu de production: Égypte (Afrique > Afrique septentrionale)
    Lieu de découverte: Dayr al-Bahri (Afrique > Afrique septentrionale > Égypte > Haute-Égypte (région) > Qina (gouvernorat))
  • Datation-1069 / -945
  • PériodeXXIème dynastie (Égypte > Troisième période intermédiaire)
  • MatièreBois (Végétal)
  • TechniquePeinture sur stuc (Techniques Générales > Peinture)
  • DimensionsLongueur: 182 cm, Largeur: 62 cm, Hauteur: 52 cm
  • PropriétaireMusées Royaux d'Art et d'Histoire / Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis
  • Commande de photos
Description
Objets reliés
Plus d’images

Cercueil intérieur de la dame Ta-ouseret-em-per-nesou
Bois stuqué et peint
Troisième Période Intermédiaire, 21e dynastie (vers 1069-945 av. J.-C.)
Deuxième Cachette de Deir el-Bahari (Bab el-Gasous)


Ce cercueil ne contient pas le nom de la défunte, mais la planche de momie qui l’accompagnait (E.5909) mentionne par contre la propriétaire, Ta-ouseret-em-per-nesou, une chanteuse d’Amon au temple de Karnak. Les scènes qui ornent le couvercle sont en relief peint. Khepri, le dieu scarabée, est modelé cinq fois dans le stuc. Dans la mythologie égyptienne, il pousse le soleil du matin, comme le fait le coléoptère dans la réalité avec des boules d’excréments. La décoration a été appliquée avec beaucoup de soin et de symétrie. Ainsi, Osiris est représenté assis sur son trône, en miroir de part et d’autre de l’axe vertical. La déesse du ciel, Nout, étend ses ailes protectrices sur toute la largeur du couvercle. Sur les parois extérieures du cercueil, différents dieux occupent des naos (chapelles). Ta-ouseret-em-per-nesou fait une offrande d’encens d’un côté et agite un sistre de l’autre, un instrument rythmique qu’elle a probablement manié en tant que chanteuse, de son vivant. Sur le fond de la cuve, la déesse de l’Occident personnifie les nécropoles de la rive ouest du Nil.


Sur une des parois extérieures de la cuve, un grand scarabée ailé traverse le ciel nocturne sur la barque solaire. En route vers l’aurore, le serpent Apophis, tout en circonvolutions, tente de le retenir. Le soleil vaincra-t-il à nouveau ?