KMKG

 

Carmentis

Résultat

Planche de momie d'une dame anonyme
  • CollectionCollection Égypte
  • Numéro d'inventaireE.05906
  • Nom de l'objetPlanche de momie
  • TitrePlanche de momie d'une dame anonyme
  • CultureÉgyptienne
  • GéographieLieu de production: Égypte (Afrique > Afrique septentrionale)
    Lieu de découverte: Dayr al-Bahri (Afrique > Afrique septentrionale > Égypte > Haute-Égypte (région) > Qina (gouvernorat))
  • Datation-1069 / -945
  • PériodeXXIème dynastie (Égypte > Troisième période intermédiaire)
  • MatièreBois (Végétal)
  • TechniquePeinture sur stuc (Techniques Générales > Peinture)
  • DimensionsLongueur: 170 cm, Largeur: 38 cm, Hauteur: 15 cm
  • PropriétaireMusées Royaux d'Art et d'Histoire / Koninklijke Musea voor Kunst en Geschiedenis
  • Commande de photos
Description
Objets reliés
Plus d’images

Planche de momie d’une dame anonyme
Bois stuqué et peint
Troisième Période Intermédiaire, 21e dynastie (vers 1069-945 av. J.-C.)
Deuxième Cachette de Deir el-Bahari (Bab el-Gasous)


Cette planche de momie accompagnait le cercueil E.5884. Sa propriétaire était une chanteuse attachée au culte d’Amon. La pièce est en très mauvais état de conservation. L’épaisse couche de vernis, si caractéristique des cercueils de Deir el-Bahari, est ici appliquée avec parcimonie et elle est même presque absente au niveau du pectoral à motifs floraux. Nous pouvons ainsi apprécier les couleurs d’origine, bleu, vert et rouge, appliquées par les peintres de la 21e dynastie. Les mains, rapportées, ont disparu mais la présence d’orifices indique l’endroit où elles étaient assemblées à l’aide de tenons. La décoration simple se compose, de haut en bas, d’une suite de scarabées (le dieu Khepri qui pousse le soleil dans le ciel le matin), flanqués des deux côtés par le dieu des morts Osiris. Dans la partie inférieure, la défunte s’agenouille devant une table d’offrande.


L’avant-dernier registre figure Osiris debout. Il porte le vêtement traditionnel de la fête Sed. Cette cérémonie célèbre le pharaon (vivant), habituellement lors de la trentième année de son règne. Ces rites sont destinés à le rajeunir et à lui permettre de recommencer un nouveau règne.